Promenez-vous sur le pont Charles au lever du soleil pour une expérience unique. Crédit : Libor Sváček/CzechTourism

Prague : votre guide urbain

Il était une fois une cité médiévale qui a inspiré Disneyland. Aujourd'hui, la ville de Prague est devenue un centre culturel avec une scène culinaire bouillonnante

Il est grand temps que Prague se défasse de sa réputation de capitale de l’enterrement de vie de jeune garçon. Et ce n’est pas son impressionnante horloge astronomique qui dira le contraire. Avec autant de sites culturels et historiques qui rivalisent avec ceux de Rome et de Florence, Prague ne se résume pas à une bière tchèque bon marché, bien qu’il y en ait aussi beaucoup en fût. 

Sous les toits rouges et les flèches de conte de fées de la ligne d’horizon emblématique de Prague se cache une cité médiévale bien préservée qui a attiré l’attention de Walt Disney et, plus récemment, de Michelin. Pour profiter de tous les délices et attractions de cette ville, n’oubliez pas d’emporter vos chaussures de marche dans votre valise. En route pour un city break à Prague.

Où se régaler à Prague ?

Avec ses innombrables bouchers et ses nombreuses boulangeries, Prague n’est peut-être pas le meilleur endroit à visiter si vous faites attention à votre ligne. Ses célèbres cafés ont accueilli les esprits les plus brillants venus déguster de délicieux desserts depuis le début du siècle : parmi eux, Franz Kafka et Albert Einstein, qui avaient l’habitude de siroter leur boisson chaude au Café Louvre. Un peu plus loin, ouvrez la porte du Café Imperial, apprécié pour son intérieur Art déco et son gâteau au chocolat signature, et n’oubliez pas de faire une pause au Café Savoy. Approuvé par le guide Michelin, cet établissement cosy au style européen accueille les gourmands depuis 1893. C’est une adresse incontournable pour se délecter d’un brunch ou d’un simple café au lait signé Savoy sous des lustres dorés.

Mais le Savoy n’a pas le monopole de l’attention de Michelin. Prague s’est débarrassée de sa réputation de patrie des ragoûts copieux et des boulettes de pain grâce à une scène culinaire en plein essor qui compte désormais deux restaurants étoilés : La Degustation et Field.

Prague

À La Degustation, le chef Oldřich Sahajdák fait revivre la cuisine tchèque traditionnelle à l’aide d’un célèbre livre de cuisine du XIXe siècle et d’ingrédients de saison provenant de la région (la langue de bœuf fumée en est un bon exemple). Pour un repas gastronomique dans un lieu emblématique, rendez-vous au septième étage de l’iconique Dancing House et de son restaurant Ginger & Fred (du nom du duo de danseurs). Ici, le chef Ondřej Slanina travaille également principalement avec des fournisseurs locaux et sert ses créations avec une vue sur Hradčany (le quartier du château).

Si vous préférez flâner dans les rues avant de jeter votre dévolu au hasard de vos pérégrinations, plutôt que de réserver à l’avance, faites la queue dans l’une des boucheries de la ville, de plus en plus nombreuses, qui proposent une poignée de tables hautes et célèbrent l’histoire d’amour entre Prague et la viande. Naše Maso et Kantýna sont deux cantines particulièrement appréciées. Dans les unités en tôle ondulée de Manifesto Markets, vous trouverez également toute une série de vendeurs ambulants qui proposent des plats allant du homard à la schnitzel, ainsi qu’un programme dynamique de DJ locaux et de musique live.

Que faire à Prague ?

La légende veut que la cathédrale de Týn, à Prague, soit la véritable source d’inspiration du château de Cendrillon de Walt Disney. Cette attraction n’est que l’un des nombreux sites fantasques et historiques que l’on peut trouver dans la bien nommée « ville aux cent clochers ». Prévoyez quand même des chaussures confortables, car plusieurs sites ne sont accessibles qu’à pied et se perdre dans les rues pavées est de loin la meilleure façon d’explorer le centre historique, qui a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992.

Se promener sur le pont Charles, réservé aux piétons, est un must pour tout visiteur de Prague. Ce pont du XIVe siècle est le plus ancien pont encore debout sur la Vltava et relie la vieille ville (où se trouve la cathédrale de Týn et la plus ancienne horloge astronomique en état de marche au monde) et Malá Strana (Petit quartier), niché dans les contreforts du château de Prague. Pour éviter la foule et les marchands ambulants, rendez-vous tôt le matin ou en soirée.

Sur la rive gauche du fleuve, le château de Prague domine l’horizon. D’une surface de près de 21 367 m², c’est le plus grand complexe de château-fort du monde, selon le Guinness World Records. Il occupera les amateurs d’histoire avec son mélange de bâtiments historiques du IXe siècle et d’églises anciennes. Toujours sur la rive gauche, la tour Petřín offre l’une des plus jolies vues de la ville. Cette tour Eiffel miniature de près de 61 mètres de hauteur culmine au sommet de la colline Petřín. On y accède par le funiculaire ou par une promenade très agréable, bien qu’un peu raide, de 30 minutes le long de son chemin boisé.

Après une journée passée à parcourir la ville à pied, détendez-vous le temps d’une soirée à l’opéra. Malgré son cadre grandiose, vous pouvez obtenir des billets à partir de seulement 100 CZK chacun (3,89 euros environ). Fondé en 1888, le bâtiment a préservé son faste d’antan, notamment les lustres, l’amour du velours rouge et les stucs dorés.

Où dormir à Prague ?

The Emblem Hotel
L’hôtel The Emblem, ou la juste mesure entre substance et élégance. Pour se démarquer de ses concurrents du centre-ville, cet hôtel a fait appel à un nombre impressionnant d’artistes et de créateurs de meubles, dont Tom Dixon et Andrew Clancy, pour donner à ses 59 chambres la touche design en plus. 

Seule ombre au tableau, la taille des chambres. Pour compenser, vous pourrez admirer la vue depuis le bain à remous et la terrasse sur le toit, profiter d’une soirée cinéma dans le salon ou d’un massage dans le spa situé au dernier étage.

Prague

Mama Shelter
Prenez le tramway à quelques arrêts du centre-ville à Holešovice, et vous trouverez l’hôtel Mama Shelter dans l’un des quartiers les plus branchés, apprécié pour sa scène artistique florissante. L’hôtel, qui n’est pas étranger à la couleur, a été conçu par Jalil Amor, qui n’est autre que le protégé de Philippe Starck. Il y a de nombreuses touches amusantes – comme des lampes en masque de super-héros – et une terrasse souvent ensoleillée, idéale pour déjeuner ou siroter des cocktails avant le dîner.